Secrets et conseils pour un bon rasage

klapotis_article_le_rasage

Aujourd’hui nous allons parler du rasage. 

Messieurs, cet article est pour vous !

Mesdames, bien entendu, vous avez le droit de poursuivre ces lignes, vos poils aussi ont le droit d’être choyés. 

Le rasage

Ce geste du quotidien revêt une importance particulière. N’ayant pas de barbe à raser, je suis allée me renseigner auprès de barbiers professionnels ainsi que d’hommes de mon entourage qui ont bien voulu répondre à mes questions. 

Tout d’abord, un focus sur le rasage dans l’histoire. C’est un geste devenu culturel qui remonte à l’époque préhistorique. Nos ancêtres utilisaient des pierres aiguisées afin de tailler leur barbe en grattant ces pierres contre leurs poils.

Des peintures ont été retrouvées dans les grottes, attestant cette pratique chez nos aïeux. 

Les bipèdes se sont ensuite mis à forger des métaux simples et ont commencé à fabriquer des rasoirs à partir du fer, du bronze et même de l’or.

Les premières représentations d’hommes sans barbe remontent au temps des dynasties égyptiennes. Les hommes pouvaient se raser la barbe ainsi que le crâne, témoignant ainsi de la beauté, de la jeunesse, de la propreté et du statut. Les grecs eux étaient plutôt favorables au port de la barbe. Ceux-ci pouvaient uniquement se la raser ou la couper lors des période de tristesse et de deuil. C’est au Moyen-Âge que l’on voit apparaître le métier de barbier. Un barbier est une personne, en général un homme, dont le métier consiste à entretenir les cheveux et la pilosité faciale (la barbe, la moustache, les rouflaquettes , etc.) des hommes.


Le port de la barbe reflète une dimension socioculturelle.

C’est au 20ème siècle que le rasage “moderne” fait son apparition. En 1900, la plupart des hommes étaient encore soit rasés périodiquement par le barbier local, soit à la maison en cas de besoin plutôt que régulièrement. Les barbiers avaient un «kit» de rasoirs pour leurs clients les plus fidèles, étiquetés de «dimanche à samedi» et n’utilisaient qu’un seul rasoir par jour. On appelait cela le semainier.
Le rasage à domicile apparaitra au début du 20ème siècle, avec l’apparition des rasoirs de sûreté et de la pogonotomie.
De la quoi ? la POGONOTOMIE : à savoir l’art de se raser soi-même chez soi.


C’est donc là que mon enquête débute : comment pratiquer un bon rasage ? 
Tout d’abord, il vous faut vous équiper de matériel adapté. 

1 | Le matériel de coupe

Vous connaissez le traditionnel coupe chou ou shavette demandant de la précision dans le geste. Plus simple d’utilisation, le rasoir mécanique à lames interchangeables permet une bonne maniabilité. Je vous propose un modèle de rasoir universel avec manche en bois de frêne massif fabriqué par Olivier, artisan tourneur dans les Vosges. Les lames universelles de type Mach 3 se trouvent très facilement dans le commerce.

2 | Le blaireau

Blaireau de rasage Klapotis

C’est l’accessoire indispensable pour travailler votre mousse et l’étaler sur le visage. Il permet de préparer et stimuler la peau avant le rasage en massant et redressant les poils de votre barbe avant le passage de la lame du rasoir. J’ai sélectionné pour vous un blaireau en poils véritables de blaireau. Ceux-ci sont récupérés après la mue naturelle des animaux à l’automne. Les soies naturelles de blaireau sont considérées comme étant le meilleur type de poils grâce à ses capacités de rétention de l’eau, permettant ainsi de créer une belle mousse avec son savon à raser.  Le poil de blaireau a fini au fil des siècles par donner son nom à cet accessoire emblématique du rasage traditionnel qu’on appelait jadis une brosse à raser ou un pinceau à barbe. Klapotis vous propose ce joli blaireau, confectionné à la main avec son joli manche en bois de frêne massif. 


3 | Le savon à raser

klapotis-savon-bio-naturel-fabrication-artisanale-francaise-lot-x3-barbe-a-poil-07

Utilisé avec le blaireau, il reste économique sur le long terme et permet de créer la mousse adaptée à vos besoins. Le savon à raser “barbe à poil” est conçu dans mon atelier pour prendre soin de votre peau au quotidien et apaiser le feu du rasoir. Sa mousse généreuse saura faire glisser délicatement les lames de rasoir sur votre peau. Sa composition à l’huile de ricin et poudre d’ortie tonifient, nourrissent et fortifient barbe et poils de tous horizons. Son parfum citron vert vétiver finira de vous séduire. Il contient naturellement de la glycérine qui contribuera également à apaiser le feu du rasoir en apportant souplesse et confort à votre peau.

4 | Le bol à raser

klapotis-accessoire-bol-a-raser-sur-mesure-03

C’est le partenaire de votre savon à raser. Déposez votre savon à raser “barbe à poil” dedans et vous avez l’écrin idéal fabriqué sur-mesure par Gwen, céramiste nantaise. Bel objet à avoir dans sa salle de bain, sa confection permet une bonne tenue du bol à raser dans la paume de la main afin de travailler votre mousse à raser. 

5 | Le support de vos accessoires de rasage

klapotis-accessoire-kit-accesoire-rasage-02

Il permet de ranger et faire sécher correctement votre blaireau ( tête en bas) et votre rasoir. Chaque élément trouvera sa place et vous aurez un set de rasage sobre et élégant à portée de main, tout en prenant soin de votre matériel. Vous retrouverez le support en frêne massif dans le set de rasage Klapotis.

Passons maintenant aux techniques de rasage : 
Dans l’idéal, prenez une douche chaude juste avant, cela permet de préparer votre peau au rasage. Sinon, vous pouvez appliquer une serviette humide et chaude sur la zone à raser. Cela facilite l’ouverture des pores de la peau et de ramollir le poil. 

Pendant ce temps, faites tremper les poils de votre blaireau dans de l’eau tiède pendant 3 minutes. Ne plongez pas l’intégralité des poils dans l’eau (les 2/3 des poils doivent être immergés). Essorez le blaireau. Mettez un peu d’eau tiède sur le savon. Faites mousser le savon à l’aide du blaireau en effectuant des mouvements circulaires, sans appuyer les poils du blaireau sur le savon, jusqu’à ce que vous obteniez une mousse à l’aspect proche d’une crème chantilly : dense et onctueuse. 

Pour une belle mousse, n’hésitez-pas à ajouter un peu d’eau chaude ou de savon au besoin. Si la mousse forme de grosses bulles, c’est qu’il y a trop d’eau. Si la mousse ne monte pas et reste au fond, c’est qu’il n’y a pas assez d’eau.

Appliquez la mousse sur la peau à l’aide du blaireau, en effectuant des mouvements circulaires. Utiliser trop de mousse n’est pas nécessaire car cela empêche le rasoir d’être au plus près de votre peau. Dicton de barbier : ” Une barbe bien savonnée est déjà à moitié rasée “.

Munissez-vous de votre rasoir. Pour les mouvements à effectuer, optez pour des gestes longs, fluides et sans à-coups pour éviter de vous couper. Il est conseillé de commencer par un premier passage dans le sens de la pousse du poil afin d’éviter la formation de poils incarnés et de provoquer des irritations. 

Certains commencent par les pattes en descendant vers les joues et réservent la zone du cou et du menton pour la fin du rasage. Il est nécessaire de nettoyer votre lame de rasoir régulièrement sous un filet d’eau chaude : cela permet d’augmenter la durée de vie des lames et d’obtenir un rasage net.


Pour une peau plus douce, vous pouvez tout à fait faire un second passage dans le sens inverse de la pousse du poil après avoir remis du savon à raser sur votre peau à l’aide de votre blaireau. Un seul passage léger de la lame de rasoir est suffisant pour ne pas irriter la peau. Après le rasage, rincez votre peau à l’au froide, cela permet d’ôter les restes de savon à raser et de resserrer les pores de votre peau. 

En cas de coupure, passez de la pierre d’alun sur celle-ci, après avoir humidifié la pierre avec de l’eau, afin de stopper les saignements. 

Séchez votre visage avec une serviette propre en tamponnant la peau, sans la frotter. Le savon de rasage Barbe à poil permet d’avoir une peau douce et non irritée. Si vous le souhaitez, vous pouvez appliquer ensuite un soin après rasage sur votre peau. Pour optimiser et prolonger la durée de vie de vos accessoires : prenez soin d’eux.  Rincez correctement votre rasoir et votre blaireau puis pincez la touffe des poils du blaireau pour retirer un maximum d’eau. Secouez ensuite le blaireau la tête en bas pour évacuer les dernières gouttelettes. Positionnez votre blaireau, tête en bas, sur son support adapté. Le blaireau doit être placé dans un endroit sec et bien ventilé, à l’abri de la lumière directe du soleil et de la lune. Le blaireau ne doit pas être enfermé alors qu’il est encore humide.


Une fois par mois, vous pouvez offrir un soin à votre blaireau en faisant tremper la touffe de celui-ci jusqu’au 2/3 des poils dans une solution d’eau tiède et de vinaigre blanc à 20% pendant 10 minutes maximum. Rincez bien la touffe à l’eau froide. Ensuite, à l’aide d’un shampoing doux, shampouinez votre blaireau à l’eau tiède. Essorez-le et faites-le sécher. Un blaireau bien entretenu peut se garder très longtemps, il sera votre partenaire idéal pour un rasage de qualité. 

J’espère que cet article vous a plu et que vous avez appris quelques anecdotes et informations sur l’histoire et les techniques de rasage. Messieurs, il me reste à vous souhaiter un bon rasage et… d’embrasser qui vous voudrez ! A bientôt pour un prochain article. 

Des idées d’articles, envie d’en savoir plus sur un thème précis ?

Envoyez-moi votre sujet à : contact@klapotis.fr

Rasage / Rasage classique / Peaux sensibles / Crème à raser / Pour homme / Coupe-choux /blaireau / Epiderme / Après-rasage / Glisse du rasoir / Rasage à l’ancienne / Rasage de près / Irritations apaisées / Barbe soignée / Rituel de rasage / Rituel de soin / Calme les rougeurs / Sensation d’hydratation / Peau douce / Peau de bébé / Produits de rasage / Barbier / Raser dans le sens du poil / Rasage homme / Rasage femme / Rasage électrique ou mécanique / Epilation ou rasage / Rasoir durable ou rasoir jetable / Tondeuse, rasoir électrique ou rasoir manuel / Gel de rasage ou mousse à raser /Set de rasage classique / Coffret de rasage